Déclaration [statement]

Mon travail porte sur l’exploration en surface et en profondeur de ma relation au monde sous différents facteurs d’acculturation à travers le geste et la ligne.

Mon intérêt va de la peinture au dessin, de l’abstrait au figuratif et des techniques classiques aux techniques modernes digitales.

Je suis convaincu que l’Art est une manifestation des élans divins qui demeurent en chacun de nous et ces élans s’expriment chez moi en dualité entre le plein et le vide, l’impulsivité et la maîtrise du geste. Le tout est combiné par une profonde attache à la nature mais tiraillée par les besoins de notre société moderne.

En tant que femme et personnalité mutable je perçois ce qui m’entoure beaucoup par sensation et émotion. Ainsi, j’exprime de manière cyclique en variant mes modes d’expressions mes différents états et regards à différents degrés d’intensité. La peinture est un moyen de libérer ma superficialité par le geste dynamique et le contraste des couleurs. Le dessin me permet de creuser dans mes entrailles et mes cellules organiques et de ressentir les connections et les réseaux invisibles. L’abstraction exprime mes sens, mes émotions spirituelles et la figuration mes instincts basiques et primaires, voire animal.

Ce que je tente d’exprimer à travers un panel éclectique est en fait à appréhender comme un schéma circulaire. Ce que j’ai expérimenté à mes débuts se retrouve inclus de nouveau dans mes travaux les plus récents mélangé avec de nouvelles expériences techniques.

Créer pour moi est aussi une forme de communication. C’est une sorte de réunion qui rassemble plusieurs acteurs qui doivent trouver un terrain d’entente. Ces acteurs sont : les couleurs, les matériaux, les formes, les images, les lignes etc… Je les mets en scène et je dois organiser une composition dans l’espace, mais je fais aussi confiance à mon intuition pour me guider. Ces acteurs ont leurs propres mots à dire aussi. Chaque élément réagit différemment en fonction de l’alchimie qui se crée dans leur interaction. Pourtant, je reste maître d’œuvre. J’orchestre tout le monde. Je décide de saturer ou de laisser un espace vide…tout dépend de l’histoire que je veux raconter.

Marijah Bac Cam 24/10/2015


 

[My work focuses on the exploration of surface and depth of my relationship to the world in different factors of acculturation through gesture and line.

My interest goes from painting to drawing, from abstract to figurative and conventional techniques to digital modern techniques.

I believe that art is a manifestation of the divine momentum that remains in each of us and these impulses express themselves in me in the duality between fullness and emptiness, impulsivity and mastery of gesture. Everything is combined with a deep attachment to nature but torn by the needs of our modern society.

As a woman and mutable personality I perceive what surround me a lot by feeling and emotion. So cyclically, I expressed my varying modes of expression, my glance, to different states of mind and different degrees of intensity. Painting is a way to release my superficiality by the dynamic gesture and color contrast. Drawing allows me to dig into my bowels and my organic cells and feel invisible connections and networks. The abstraction expresses my senses, my spiritual emotions and figuration expresses my basic and primal instincts almost animal.

What I’m trying to express through an eclectic panel is actually to grasp as a circular pattern. What I have experienced in my early finds included again in my most recent work in combination with new technical experiences.

Creating for me is like communicating. It is a kind of meeting which brings together several actors who must succeed in coming to a harmonious agreement. These actors are: colors, materials, shapes, images, lines and so on. I put them on stage and I must arrange a composition within the space, but I also trust my intuition to guide me. These actors have their own words to say too. Each element reacts differently depending on the alchemy that is created in their interaction. Yet I remain master of the work. I orchestrate everyone. I decide whether to saturate or to leave a blank space…. it all depends on the story I want to tell.]

Marijah Bac Cam 24/10/2015